Association France Médecine Cambodge

Accompagner la formation médicale au Cambodge

L’AFMC et ses débuts

afmc debut cambodge ouverture au monde

L’ouverture au monde du Cambodge

Cette dernière est progressive à partir des années 90.

Malgré le travail de sape des ONG anglo saxonnes, la France revient entre-autre pour participer à la reprise de l’enseignement de la médecine : le Vice Recteur de la Faculté de Médecine de Phnom Penh etait jusqu’en 2017 un Français expliquant pourquoi l’enseignement de la médecine etait aussi en  Français en sachant que depuis 1946 jusqu’en 1975 un enseignement en Français etait dispensé au Cambodge , en particulier dans l’enseignement secondaire et supérieur.

Les premiers spécialistes cambodgiens  diplômés en  chirurgie le furent  en 2005.

afmc debut cambodge congres medecine phnom penh

Le Congrès de Médecine de Phnom Penh en 2000

Ce congrès initié par les Cambodgiens et les Français  a  revu le jour à la fin des années  90

Il a permis la rencontre entre des médecins français et leurs homologues cambodgiens et c’est comme cela que des chirurgiens orthopédistes du CH St Brieuc emmené par le Docteur Pol Rothé ont rencontré un chirurgien khmer le Docteur Yin Sinath (devenu depuis professeur ) Chef de service  de traumatologie à l’hôpital de Kampong Cham où les conditions d’exercice de sa spécialité étaient dramatiques : il n’y avait rien !

afmc association france medecine cambodge logo
afmc debut cambodge hopital siem reap

Cette action débute dès 2001 sur le site de Kampong Cham.

Le service d’ortho traumatologie et le bloc opératoire de l’hôpital de St Brieuc se mobilisent pour envoyer des missions , du matériel et définissent ainsi les buts de l’association.

Les buts de l’AFMC

Initier la prise en charge des pathologies osseuses:

  • Apprendre  les techniques de base  pour évoluer vers des techniques de plus en plus sophistiquées.
  • Apporter du matériel.
  • Former les équipes cambodgiennes par des  missions, proposer un suivi par  internet, envoyer en Europe des chirurgiens.

Cette action s’inscrit donc dans la durée et l’efficacité, c’est un véritable compagnonnage.

Les conditions de la chirurgie osseuse  au Cambodge :

Chez nous en France   dans ce milieu chirurgical les technique opératoires, les matériaux utilisés ,la formation nécessaire sont interdépendants et évoluent rapidement et en même temps. Ce qui n’est pas le cas au Cambodge

Le cahier des charges des interventions est donc fonction :

  • Des pathologies rencontrées : d’ou un devoir d’inventaire.
  • Des priorités à définir.
  • Des moyens existants.

Ce qui impose lors des missions au Cambodge une adaptation de tous les instants aux conditions locales , prenant en compte les différences de mentalités , de mode vie , de niveau de vie : ce dernier critère restant le plus présent.

L’afmc aujourd’hui

En 2005 l’équipe de St Brieuc a été rejointe par celle de Roubaix  qui a pris en charge l’hôpital de Siem Reap.

En 2013 l’AFMC initie sa présence à l’hôpital de l’amitié Khmer Soviet (l’AKS) ,en 2015 àl’hôpital de Takéo , en 2017 à l’hôpital de Svay Rieng.

En 2017 l’association s’est enrichie de l’arrivée d’autres spécialités : l’anesthésie réanimation, la chirurgie plastique et reconstructrice, la chirurgie maxillo-faciale , la chirurgie vasculaire.

Cette mission de janvier 2017 a permis d’offrir deux échographes aux  médecins cambodgiens accompagnés de journées de formation à l’échographie clinique aux anesthésistes , cardiologues ,pneumologues et urgentistes. Cette formation a permis l’obtention d’un diplôme.

En 2017, l’AFMC a envoyé au Cambodge 23 missionnaires.